TRANSFORM'IT
MENU

Dans une récente étude, IDC annonce que le chemin vers le Cloud est encore long pour les entreprises européennes (CloudTrack Survey présentée en septembre 2014). L’étude révèle que 61% des services informatiques ont du mal à développer en interne les compétences nécessaires pour traiter efficacement avec les fournisseurs de Cloud. Et bien sûr, la sécurité reste un frein pour beaucoup d’entreprises qui observent avec méfiance les grandes cyber attaques qui explosent partout dans le monde.

Dès 2011, le gouvernement a souhaité développer une offre de Cloud Souverain afin de proposer une offre solide aux entreprises françaises. Ainsi, il souhaite répondre aux exigences locales en matière de performances et de sécurité.

Aujourd’hui, le marché du Cloud souverain est très dynamique car il est porté par un grand nombre d’acteurs dont l’expertise dans le domaine des télécommunications et de l’informatique est déjà éprouvée. C’est le cas notamment des grandes SSII françaises ou des opérateurs nationaux qui, en plus de leurs services traditionnels, proposent déjà aux entreprises des offres Cloud sur-mesure. Mais le marché n’est pas encore arrivé à maturité et l’âge d’or du Cloud est devant nous. Les acteurs français ont donc encore une carte à jouer pour imposer le modèle hexagonal face aux géants américains !

Lorsque nous parlons du Cloud aujourd’hui, nous parlons le plus souvent du Cloud public tel qu’il a été développé par Amazon, avec des offres standardisées et pensées pour soutenir la croissance du marché, avec une approche économique alléchante à la portée du plus grand nombre. Mais si les entreprises, bien qu’elles subissent de grosses pressions financières, ont des exigences qui vont au-delà du prix. La plupart ne peuvent pas se permettre de perdre le contrôle de leurs données et s’orientent plutôt vers le Cloud privé qui offre plus de services, la sécurité et le contrôle en tête, mais qui sacrifie en contrepartie la flexibilité.

C’est dans l’entre-deux, le Cloud hybride, que va se développer le marché de demain. La bataille sur les prix n’est pas la bonne solution, mais les entreprises sont prêtes à investir dans un Cloud agile, sécurisé qui s’accompagne de services intégrés et à forte valeur ajoutée. Si le Cloud souverain sait innover et saisir cette opportunité, son avenir est assuré !



Christian Hiller

Christian Hiller a rejoint EMC en 2007. Il y a occupé depuis lors différents postes de direction au niveau national et international. Il revient en France mi 2014, après un an passé aux US en tant que VP Worldwide de la division IIG. Précédemment, il a passé 7 ans chez Sun Microsystems France, qu’il avait rejoint en 1999, lors de l'acquisition de Forte Software, dont il était VP Europe Continentale. En 1982, Christian Hiller a débuté sa carrière chez IBM qu’il quitte en 1995. Né en Chine en 1957, d'origine autrichienne, fils de diplomate, il est titulaire d'un doctorat en droit international (Paris V) et parle cinq langues.

COMMENTAIRES