TRANSFORM'IT
MENU

Disposant de la technologie Flash depuis 2013, EMC s’est efforcé d’en faire une technologie de classe entreprise. En 2016 tout le monde s’accorde à dire que le coût de cette technologie rivalise avec les disques rotatifs pour des performances incomparables. A présent toutes les solutions de stockage Dell EMC utilisent le flash et le dernier quadrant magic du Gartner place Dell EMC dans le carré des leaders.

flash-gartner-dellemc-2016

L’évolution vers le stockage Flash.

Cette technologie a toujours été reconnue pour ses performances mais dans les années 2005 son prix et son manque de fonctionnalités la réservaient à quelques applications dans les datacenters avides de performances triés sur le volet. Ces dernières années nous avons assisté à une série de rachats et de consolidations sur le marché de la technologie flash. Tous les spécialistes du stockage avaient bien compris que les nouvelles générations de stockage se doteraient de cette technologie. EMC avait été dès 2013 un des premiers grands constructeurs de stockage à se doter d’une baie de stockage 100% flash avec XtremIO. Connus sous le nom de « Solid state disk » ou « solid state array » ce sont les équipements utilisant la technologie flash pour les datacenters.

Réduire les coûts énergétiques et répondre à l’explosion des données.

Le coût de la technologie elle-même a baissé considérablement et les fonctions de déduplication et de compression, particulièrement efficaces quand elles sont réalisées sur du flash, sont venues accentuer encore cette baisse. Ce qui est sans doute le plus frappant dans les datacenters qui ont fait le pas vers des solutions de stockage totalement flash, c’est le très faible encombrement et la faible consommation électrique. Dans un contexte où le volume de données à stocker explose et où chacun cherche à réduire son empreinte carbone, les atouts de cette technologie sont extrêmement sensibles. L’alignement des astres était sans doute idéal pour donner raison aux nombreux analystes qui avaient annoncé que l’année 2016 serait l’année du Flash.

Une gamme de stockage boostée avec le Flash.

Lors de EMC world 2015, EMC avait préparé le terrain en réservant une large place à des annonces autour du Flash en vue de moderniser les datacenters. Il y a bien urgence à les transformer sous la pression d’une économie devenue numérique et des nouvelles applications qui la sous-tendent. Le SSD devient un des composants de cette modernisation en apportant plus de performances pour un coût de possession ridiculement faible comparé aux baies de stockage à disques magnétiques (jusqu’à 80% de réduction des coûts sur trois ans). Aujourd’hui toute la gamme de stockage Dell EMC se décline sous forme Flash (XtremIO, VMAX, Unity et DSSD.) et les solutions convergentes et hyper convergentes intègrent cette technologie. Cette évolution de la gamme Dell EMC explique certainement pourquoi Dell EMC se trouve parmi les leaders du magic quadrant Gartner publié en Aout 2016.

ScaleIO ready node : La performance du Flash alliée à l’agilité du Software Defined.

Le 15 septembre 2016, DELL EMC a annoncé ScaleIO Ready node, une offre fonctionnant sur des serveurs x86 PowerEdge Dell EMC. ScaleIO est un composant important de l’offre Software Defined Storage (SDS) pour les besoins de stockage utilisant le protocole block et se pose en alternative au SAN traditionnel.  En combinant la souplesse de configuration des serveurs PowerEdge, l’efficacité du Software Defined Storage et la puissance du Flash, cette solution apporte une réponse aux applications critiques qui veulent garantir que la performance évoluera linéairement avec l’ajout de nœuds.

L’univers du numérique repose aujourd’hui sur le Flash. Nous avons évoqué ici le Flash dans les datacenters mais cette technologie et la miniaturisation qu’elle autorise est indispensable au développement du numérique avec les objets connectés et la mobilité. Grace à cette technologie nous trimbalons des quantités de giga-octets dans nos poches ou dans nos sacs. Nos clés USB d’il y a quelques années nous paraissent bien ridicules comparées à celles d’aujourd’hui et nous donnent une idée des progrès réalisés ces dernières années.



Alexandre Hermier

COMMENTAIRES