TRANSFORM'IT
MENU

Il y avait quelque chose d’émouvant à EMC World cette année quand Joe Tucci est monté sur scène sous les applaudissements qui saluaient ses 15 années à la tête de EMC. Quinze années qui auront vu les innovations technologies s’accélérer pour se transformer en une vague numérique donnant naissance à une nouvelle économie avide de données et qui impose aux Data centers de se moderniser. En rejoignant Joe Tucci sur scène, Michael Dell était au même diapason. A l’aise avec la culture et l’offre EMC il a montré la complémentarité et la force de la nouvelle entité qui regroupera, une fois l’acquisition effective, le groupe EMC (la fédération) et Dell sous le nom de Dell Technologies.  Un atout pour accompagner la modernisation des data centers des clients quand on sait que Dell et EMC sont leaders dans 21 magics quadrants du Gartner.

Tucci-dell-EMC World

La modernisation des data centers doit tenir compte des nouvelles et des anciennes applications

EMC a alerté ses clients et ses partenaires sur l’urgence de repenser la conception des data centers à l’aune du numérique.  Ils doivent reposer, selon Dave Goulden (CEO de EMC Information Infrastructure), sur un socle technologique composé de quatre piliers : le Flash, le Cloud, les architectures scale-out et le Software Defined. L’objectif est de moderniser aussi bien les applications traditionnelles qui évoluent vers le cloud que les nouvelles qui sont nativement cloud.  Cela signifie des approches et des produits adaptés aux deux types d’applications. Tout au long d’EMC World de nombreuses annonces sont venues renforcer ces quatre piliers et montrer que la combinaison des technologies des sociétés du groupe EMC (EMC II, Pivotal, VMware, Virtustream, RSA, VCE) est une réalité qui donne naissance à des solutions complètes et concrètes. Impossible de passer en revue toutes les annonces mais certaines sont révélatrices de la stratégie EMC et des moyens mis en œuvre en termes d’investissement.

2016 sera l’année du Flash y compris pour les moyennes entreprises

C’est sans doute le sens de l’annonce « UNITY Flash storage » qui s’adresse en premier lieu aux entreprises de taille moyenne pour stocker facilement des données en mode fichier ou bloc à un prix abordable.  Inutile d’avoir des équipes importantes pour utiliser ces baies de stockage. De taille réduite (2U) elles s’installent en quelques minutes et disposent de fonctions telles que la réplication synchrone/asynchrone distante et les snapshots. La famille UNITY se décline en 3 gammes :

  • Unity Full Flash jusqu’à 5 PB
  • Unity Hybrid Flash jusqu’à 5PB
  • Unity VSA (appliance virtuelle) jusqu’à 50 PB

Unity-family-emc world

EMC aura mobilisé 200 personnes pendant 2 ans pour développer la famille Unity, ce qui donne une indication sur l’importance de cette famille.  EMC prévoit également des programmes à l’adresse de ses partenaires pour faciliter l’adoption de ces baies de stockage. Avec XtremIO, Rack-Scale Flash DSSD D5 pour les applications Data Intensive et le VMAX en version full flash la quasi-totalité des besoins est couverte.

Du stockage objet dans le cloud public pour les très grandes organisations

Virtustream Storage Cloud répond aux exigences de sécurité, de performances et d’hyperscalabilité,  en offrant du stockage objet dans le cloud pour les données critiques des grandes entreprises, des fournisseurs de services et des organisations publiques. EMC a procédé à plusieurs années de tests en production avec une sélection de clients gérant plusieurs Exabytes de données. Ces tests grandeur nature représentaient des centaines de milliards d’objets et plus de 35 milliards d’évènements par jour. La solution permet d’étendre de manière continue le stockage primaire d’un site et le backup dans le cloud.  Cette plateforme de stockage dans le cloud supporte une API REST compatible avec le cloud d’Amazon AWS S3 pour faciliter l’intégration et la portabilité applicative. La résilience a été particulièrement étudiée avec 99.99999999999% (13 9s) de préservation et des caractéristiques de classe entreprise telles que l’accès ininterrompu en lecture dans le cas d’un arrêt non planifié du data center ou du réseau.

Des plateformes de développement clés en main pour le cloud

  • Le système VCE VxRack System 1000, annoncé à EMC world, constitue une plateforme IaaS clé en main pour Openstack, VMware photon, Hadoop Apache. Apres Flex et SDDC ce sont à présent les nœuds Neutrino qui sont supportés.
  • Le Native Hybrid Cloud (NHC) : Une plateforme complète clé en main pour les développeurs.

Virtustream-Cloud-VxRack

NHC offre du provisionnement dans du cloud privé ( Virtustream) ou public ( VMware vCloud Air, Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Compute Engine). NHC utilise le VxRack System 1000 comme socle de fondation. Les entreprises vont, grâce à cette plateforme, pouvoir développer des applications modernes. Les lignes métiers bénéficieront  des avantages économiques du cloud, les développeurs pourront innover aussi vite qu’une startup et les opérateurs  exploiter les logiciels avec une plus grande efficacité.

Repousser les limites avec le projet Nitro d’Isilon

Comme pour bien montrer que nous avons changé d’échelle avec l’univers numérique, EMC  a annoncé le projet Nitro qui portera ses fruits en 2017. Cette architecture Scale-out pourra stocker jusqu’à 100PB avec 400 nœuds et 1500 GBps. Des chiffres impressionnants qui montrent à quelle vitesse le marché  de la donnée évolue et comment les architectures ont su s’adapter pour gagner en performances et réduire les coûts.

CJ Desai, président de la division Emerging Technologies,  a rappelé que ces 100 derniers jours EMC a fait évoluer la grande majorité de son offre. EMC world a apporté la touche finale et montré toute la cohérence de la stratégie d’EMC dans une optique de modernisation. La volonté clairement affichée est de simplifier le travail des directions informatiques en réduisant les opérations d’intégration et en automatisant un grand nombre de tâches avec des infrastructures ou des solutions convergées. Limiter EMC World à ces annonces est forcément réducteur. C’est aussi une formidable organisation qui réussit chaque année le pari de réunir dans une ambiance mi-studieuse mi-festive des milliers de clients et de partenaires. Bonne nouvelle on sait déjà qu’il y aura un prochain EMC world du 8 au 11 mai 2017 à Las Vegas.

Article co-écrit par Rolland Zanzucchi et Sébastien Verger.

Pour aller plus loin :

Des questions ? > laissez un commentaire ci-dessous ou contactez nous via Twitter @RollZanzucchi et @SVemc

Revivez la magie d’EMC world et regardez les keynotes et sessions techniques ici > EMC World 2016



Rolland Zanzucchi

Avant de rejoindre EMC en 2008, Rolland Zanzucchi (Ingénieur Telecom & MS Centrale Paris 96) a exercé différentes responsabilités dans les métiers de l’informatique : support, management d’équipes IT et architecte des SI. Actuellement en charge de la promotion des solutions EMC dédiées Cloud & Big Data et expert SAP Europe/US, il participe à la stratégie et l’élaboration des nouvelles offres SAP ainsi qu’à la formation interne des collaborateurs. Il est également enseignant depuis 18 ans et référent pédagogique à Centrale Paris.

COMMENTAIRES