TRANSFORM'IT
MENU

Dans un monde de plus en plus digital, l’IT a un rôle crucial à jouer dans l’innovation et la croissance de l’entreprise. Malheureusement pour les DSI, impulser la transformation technologique dans l’organisation n’est pas une mince affaire. Retour sur les principaux obstacles qu’elles rencontrent et comment elles peuvent les surmonter.

DÉFI N° 1 – Dépoussiérer son image

Historiquement, la DSI n’est pas considérée comme un partenaire stratégique mais plutôt comme un mal nécessaire, un centre de coût. Cette image doit changer.

Transformation

C’est probablement le défi le plus difficile à relever, héritier de la culture et de l’histoire de l’entreprise. Pour y répondre, la DSI doit tout d’abord démontrer sa capacité à faire ce qu’on lui demande de faire, dans les délais et avec la qualité attendue. Une fois sa crédibilité établie, elle peut s’attacher à devenir force de proposition et se positionner ainsi comme véritable partenaire du développement de l’entreprise.

Dans un monde toujours plus rapide, plus concurrentiel (la concurrence business mais aussi la concurrence IT – cf AWS, OVH, …), la DSI accélère cette capacité à innover en mettant en place des solutions agiles de type ITaaS, cloud hybride, organisations et plateformes Devops, etc…

La virtualisation, largement mise en œuvre par les DSI, constitue la première étape indispensable sur ce chemin. Mais la virtualisation seule ne suffit pas. Il faut automatiser, orchestrer et proposer des catalogues de services  afin de disposer de l’agilité nécessaire pour répondre, et même anticiper, les nouveaux besoins du business.

DÉFI N° 2 – Eliminer les silos

De nombreuses initiatives de Big Data se sont soldées par un échec à cause d’une approche non coordonnée des projets – par direction par exemple (marketing, supply chain, maintenance…). Une démarche de ce type permet seulement d’obtenir des résultats analytiques, limités aux données indépendantes de chaque silo.

Pour tirer la quintessence des solutions disponibles aujourd’hui sur le marché, certaines organisations conçoivent un plan de route « Data lake ». L’objectif :  mettre à la  disposition de toutes les directions l’ensemble de leurs données,  complétées le cas échéant par les « données ouvertes » (géographiques, sociales, …) pertinentes pour l’entreprise – avec bien entendu les mécanismes de sécurité d’accès aux données qui s’imposent.

DÉFI N° 3 – Devenir un sprinter

L’entreprise a besoin de répondre de plus en plus vite à la pression concurrentielle, en particulier pour tout ce qui concerne ses interactions avec ses clients (par exemple, importance grandissante de la mobilité ; du multi canal).

Il faut que la DSI repense ses processus de développement et de mise en production. Pour y parvenir, il ne faut pas hésiter à se lancer sur un premier projet, avec une équipe dédiée dont la responsabilité sera d’établir un pilote complet Devops, aussi bien du point de vue des outils, que de l’organisation et des process. Une fois le pilote terminé, un plan de route visant à la généralisation pourra être établi – probablement en conservant des équipes distinctes pour traiter de ce que le Gartner Group appelle « l’informatique bimodale ».

Transformation

DÉFI N° 4 – Rassurer les frileux

L’équipe informatique ne dispose pas du budget nécessaire pour les projets de transformation, et en particulier ceux qui vont lui permettre de devenir un véritable partenaire stratégique pour l’entreprise.

C’est le classique problème du « faire plus avec moins » – celui que pose le coût (toujours trop important !) du maintien en conditions opérationnelles, qui obère les investissements nécessaires à la transformation.

Une nécessaire réflexion de transformation s’impose car les réductions de coûts exigées des fournisseurs n’y suffiront pas.

Il faut transformer l’infrastructure, transformer les applications (et la façon de les développer), transformer la manière de délivrer les services et, bien entendu, transformer la façon de gérer l’ensemble du système d’information. Ces mises à niveau permettent de diminuer le coût de maintien en conditions opérationnelles jusqu’à 20-25%, dégageant ainsi des budgets pour l’innovation.

Mais alors, par où commencer ?

Une transformation de l’organisation IT est un changement profond. Voici quelques étapes clés à ne pas oublier pour prendre le recul nécessaire dans votre réflexion stratégique :

  1. Regardez où vous en êtes (et comparez avec des benchmarks dans votre industrie)
  2. Identifiez vos opportunités de croissance
  3. Fixez vos objectifs
  4. Construisez votre plan d’actions

EMC s’appuie sur des outils de consulting pour aider les entreprises à évaluer leur maturité sur ces axes de transformation.

Et vous, quels sont les principaux obstacles que vous rencontrez dans la transformation de votre IT ?

Pour aller plus loin :

Des questions ? Contactez-moi ou commentez cet article !

Découvrez la démarche de consulting d’EMC > IT Transformation Workshop



Eric Chicha

Eric Chicha a rejoint EMC en 2013 pour prendre la responsabilité de l’organisation Global Services France (avant-vente, services et support), dans le droit fil des missions qu’il a accomplies tout au long de sa carrière chez différents constructeurs et éditeurs : direction de grands projets de refonte de systèmes d’information, direction et développement d’activité services et avant-ventes. Durant plus de trente ans, il a été témoin et acteur des grands changements que l’informatique a connus, avec pour seul moteur la contribution effective des Systèmes d’Informations aux affaires des entreprises.

COMMENTAIRES